Vivre décemment

Extrait d’un article publié par La Dépêche, il y a quelques jours.Un hommage aux 10 ans des AMAP en France et de tout ce qu’ils continuent de provoquer.

Tous les mercredis, la maison de Marie-Pierre se transforme en relais. Elle vend notamment des pommes, des œufs, de la confiture, du miel… Tout est bio et de saison. Alertées par un mail hebdomadaire, 35 personnes viennent chaque semaine récupérer leurs commandes directement chez elle. Pas de boutique, ni de site. La vente se fait par bouche-à-oreille. Côté champs, une quinzaine de producteurs bio mutualisent une partie de leurs récoltes et s’adaptent aux demandes des consommateurs. L’objectif est aussi de donner la possibilité à un agriculteur néophyte ou bénéficiaire du RSA de vivre décemment. Au début, seuls les fruits et légumes étaient proposés, mais rapidement l’offre s’élargit : fromages, pain, céréales… Marie Pierre tient à fixer des conditions très précises qui tranchent avec le circuit de la grande distribution : les aliments doivent être produits dans un rayon de 100 km maximum, aucun intermédiaire ne vient se glisser entre elle et le consommateur, les prix couvrent les coûts qui sont minimes. Car la démarche qui anime Marie-Pierre n’est pas commerciale. Un temps envisagé comme un supplément de revenu, elle veut faire de ce «circuit court» un véritable outil social et solidaire. Pourquoi ne pas adhérer à un organisme existant, comme une AMAP ou la Ruche Qui Dit Oui ? L’inadéquation entre le contenu des paniers et le rythme de consommation l’a dissuadée. Quant à la Ruche, elle fonctionne sur un mode qui rétribue son inventeur, or «s’il y a quelqu’un qui doit gagner de l’argent, c’est celui qui produit», affirme Marie-Pierre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s