Services naturels

Cécile Cros (GoodPlanet) – Groupe Saint Lambert

Le rapport Sukhdev

Dans le sillon du rapport Stern sur les conséquences économiques mondiales du changement climatique (Stern report), le ministère fédéral allemand de l¹Environnement et la Commission européenne ont lancé conjointement une étude d¹envergure mondiale intitulée : « L¹Économie des écosystèmes et de la biodiversité » (TEEB en anglais).

M. Pavan Sukhdev, Responsable Département des marchés internationaux à la Deutsche Bank, a été désigné pour prendre la tête de cet important travail mené par des experts de premier plan. L¹étude a pour objectif d’évaluer les coûts de la perte de la biodiversité et de la dégradation des services rendus par les  écosystèmes et les compare avec les coûts qu’engendrerait une utilisation plus soutenable de nos ressources. La semaine dernière, Sukhdev a déjà rapporté des chiffres vertigineux. Il estime que la perte annuelle des services rendus par la nature due à la destruction des écosystèmes entre 2000 et 5000 milliards de dollars (Le
Monde
du 20 octobre). Georges Monbiot, célébre éditorialiste au Guardian, dans une très bonne tribune intitulée »That is what denial Does » (http://www.monbiot.com/archives/2008/10/14/this-is-what-denial-does/) rapporte également les chiffres de Sukhdev.  Pavan Sukhdev donnera une conférence le 25 Novembre 2008 de 14h30 – 17h30 À l¹EHESS (105 Bd Raspail ­ 75006 Paris)

Dominique Lang – Groupe Saint Lambert

Une info complémentaire à celle donnée par Cécile peut être trouvée par exemple dans les chiffres donnés la semaine dernière au cours du Forum mondial du développement durable organisé à l’initiative de la revue Passages, du lundi 27 au jeudi 30 octobre à Brazzaville (République du Congo) quiréunissait notamment les six pays qui se partagent le deuxième massif forestier tropical de la planète.

Paul Martin, expert de la Banque mondiale a estimé ainsi les montants financiers liés aux « services » que rend la forêt tropicale à la seule RDC : 160 millions de dollars pour la vente du bois, 1 milliard de dollars liés au commerce de viande de brousse, 1 milliard de l’utilisation du bois comme combustible et 500 millions encore pour le rôle de remparts contre les inondations que joue la forêt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s