Journée mondiale des réfugiés… climatiques

A l’occasion de la journée mondiale des réfugiés qui a lieu aujourd’hui, L’ONG catholique Caritas Suisse vient de publier une prise de position sur les réfugiés climatiques. Dans un texte très documenté, Caritas Suisse analyse la situation et souligne qu’il est « grand temps d’opérer un changement radical » :

« Alors que les pays pauvres ne sont que marginalement responsables du réchauffement climatique, les pays industrialisés, Suisse incluse, y contribuent plus que la moyenne. C’est pourquoi ces pays ont plus que d’autres le devoir d’amorcer un changement radical. En tant que principaux pollueurs, ils doivent commencer par balayer devant leur porte et notamment mettre en œuvre l’obligation contractée lors de la signature du protocole de Kyoto de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Comme la culture de plantes destinées à servir de biocarburants menace la sécurité alimentaire et présente un bilan écologique négatif, la Suisse doit s’engager activement en faveur d’un moratoire de ce type d’énergie. Le passage à une politique durable sur le plan social, écologique et économique est en principe la seule voie porteuse d’avenir. »
Olivier Duron
Pour en savoir plus : Caritas SuisseLe document complet en PDF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s