Heure perdue ou heure gagnée ?

Je n’ai pas saisi s’il y a un rapport entre les deux, mais la conjonction est intéressante. Au moment où, ce week-end, nos organismes tout engourdis par l’hiver, perdaient à nouveau une heure de sommeil pour repasser à l’heure d’été, un autre évènement, mondial, donnait un sens particulier à cette « heure perdue ». En effet, le 29 mars, à 8 h, 24 grandes villes à travers le monde ont participé à l’Earth Hour 2008.

Le mouvement a démarré l’année dernière, à la même époque. Sydney, la métropole australienne qui va accueillir les JMJ cette année, avait réussi à organiser une extinction volontaire des feux, une heure durant. Plus de deux millions de personnes et 2100 entreprises avaient participé activement, non à cette ‘minute de silence’, mais à cette ‘heure d’obscurité’ volontaire. Question de faire la lumière sur nos modes de vie épuisant la planète. L’opération a permis de réduire de plus de 10 % la consommation énergétique de la ville.

Question : alors que l’opération a désormais une ambition internationale, avez-vous entendu parlé de cela samedi dernier dans nos médias ? Du passage à l’heure d’été, vieux marronnier par contre, si. Encore une heure perdue.

DL

PS : on n’est pas obligé d’attendre l’année prochaine pour vivre des heures de ce type… et reprendre conscience des solidarités qu’il nous reste à inventer à l’échelle planétaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s