Vu d’ailleurs

Invitation à évoquer la question du « développement durable », dans une réunion de religieux engagés dans le travail social. Au bout de l’intervention, un religieux congolais, étudiant en France, prend la parole.  » C’est bien beau, tout ce qui se raconte en France sur cette question. Mais chez moi, quand je vois un arbre, je ne pense pas à sa protection mais au bois qu’il va me procurer pour vivre ! « . L’interpellation est résignée. C’est lui aussi qui explique que la plantation de palmiers qui a été effectuée pour procurer des ressources dans cette région, est mal gérée. L’huile ne se vend même pas bien, dans une région où l’instabilité politique grève chaque jour les réseaux économiques de base. Et de constater avec dépit que la forêt disparaît petit à petit, elle qui est le trésor de cette région. L’arbre coupé ne sert qu’une fois !!

Echo similaire dans un article d’une revue catho, intitulé « Spiritualité de luxe ? » Le P. Christian Delorme y raconte l’interpellation d’un étudiant mauritanien rencontré là bas, aux portes du désert. Il déplorait la fascination que nous pouvions avoir de loin pour un lieu, le désert du Sahel, qui a fait subir les pires calamités aux populations locales. « Vous venez vous nourrir spirituellement de ce qui est en train de nous tuer ! Chez nous, l’ancienne spiritualité du désert meurt aussi. »

Discerner ce qui est en jeu dans la fascination récente pour le développement durable, demande ainsi de garder une juste mesure. La mesure de l’humain, dans sa dignité, dans son besoin d’eau, de pain, de parole, d’altérité, est sans doute, paradoxalement, le chemin le plus juste pour prendre soin de ce qui fait notre ‘monde’.

Nos envies de ‘désert’ ou nos réponses toutes faites devront s’en souvenir.

D.L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s