Deux livres à regarder d’un peu plus près

La crise de la nature, je ne vous apprends rien, interroge l’homme jusqu’au fond de lui-même. Deux livres récents apportent un éclairage bienvenu sur les liens indissolubles entre l’esprit et l’écologie. Ils explorent même les relations fécondes entre la foi et le sort supérieur de l’humanité et de la planète.

Le premier est un ouvrage collectif (sous la direction de Christine Kristof) qui rassemble les interventions d’une rencontre tenue en octobre 2004 à l’Institut (bouddhiste) Karma Ling, en Savoie. Ce qui est, je crois, le plus intéressant : la confrontation entre points de vue. Bouddhistes, Chrétiens, Musulmans, Juifs parlent de la même chose, mais d’une façon différente. À noter que deux participants de notre rencontre du 22 septembre à Saint-Lambert interviennent dans ces échanges : Martin Arnould et Dominique Lang (Écologie, spiritualité : la rencontre. éditions Yves Michel et WWF, 19 euros).

Deuxième livre, celui de Jean-Marie Pelt : Nature et spiritualité (Fayard,19 euros). C’est en fait une excellente introduction à la question.Pelt est un pédagogue d’exception, et il nous brosse une saisissante synthèse de l’approche de différentes traditions religieuses. On le sait, Pelt est l’un des rares catholiques français à avoir poussé aussi loin la réflexion sur les rapports entre la religion principale de France et l’écologie.

Fabrice Nicolino

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s